Qu'opposer au Grand Remplacement ?

Publié le par Henri LOURDOU

Qu'opposer au Grand Remplacement,

idéologie basée sur le suprémacisme Blanc ?

 

Analyser les racines du suprémacisme Blanc ne suffit pas. Comme le montre l'enquête du "Monde" daté 5-2-22 intitulée "Les envies de revanche des électeurs d'extrême-droite", le recours à cette idéologie de la part d'électeurs populaires anciennement de gauche renvoie à l'incapacité de la Gauche de proposer un récit alternatif.

Je reste persuadé pour ma part que c'est sur le terrain des migrations que cette carence est la plus manifeste. Et donc je dirais que c'est sur ce terrain qu'un nouveau récit s'impose.

 

Poser les faits sans détour et traiter les vrais problèmes

 

Le fait principal à poser est que les migrations internationales augmentent et vont continuer d'augmenter. Le déni de ce fait par une partie de la gauche "humanitaire" est à la source du rejet de la gauche par une partie des classes populaires.

Et, lié à ce fait, la pression à la baisse sur les salaires que provoque le nombre croissant de sans-papiers en raison des politiques de non-accueil des gouvernements européens. C'est bien ce fait que nous devons pointer en proposant une autre solution que la "vraie fermeture des frontières" ou le "renvoi massif des sans-papiers".

Argumenter une vraie politique d'hospitalité et de régularisation en développant son rôle vertueux sur les conditions d'emploi de tous devrait être un axe central du discours de gauche sur les migrations.

 

Sortir du victimisme humanitaire et poser l'égalité des droits

 

Paradoxalement, le fait de présenter les migrants comme des "victimes" ne fait que conforter la vision paternaliste du suprémacisme Blanc. Or, c'est bien cette vision qu'il faut remettre en cause, avec tous les stéréotypes négatifs qu'elle trimballe, le plus souvent de façon inconsciente, tant ils sont ancrés.

Il faut au contraire partir de l'égalité des droits en demandant son respect. Et, parallèlement, déconstruire les stéréotypes négatifs en commençant par les conscientiser pour en faire apparaître l'absurdité. Cela passe par une vigilance constante sur l'expression de ces stéréotypes, et un relevé tout aussi systématique de leur utilisation. Toute affirmation générale sur les Arabes, les musulmans, les Noirs, les Juifs, les Gens du voyage devrait être systématiquement scrutée et interrogée.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article