Dans la nébuleuse confusionniste

Publié le par Henri LOURDOU

Dans la nébuleuse confusionniste
J'ai reçu ça sur ma boîte mail :
Conditionnement des idées, de la pensée,de la réflexion...."L’art de la diversion, ou comment étouffer la colère sous la compassion"
Pandora Papers : une manipulation purement américaine

samedi 9 octobre 2021 par Jean Pénichon (ANC)

John Pilger : L’ICIJ, qui a divulgué les “Pandora Papers”, aurait identifié 336 politiciens corrompus mais n’a pas réussi à trouver un seul politicien américain corrompu. L’ICIJ est soutenu par la Fondation Ford, Georges Soros et a des liens avec l’USAID et le Département d’État.(Traduction Danielle Bleitrach)
Que cherche l’Empire avec ces révélations ?
Tous pourris, sauf nous ? Difficile à croire... Le détournement d’argent étant le fondement même du capitalisme dans lequel les américains sont champions toute catégorie. Mais peut-être veulent-ils simplement montrer qu’ils tiennent tout le monde par la barbichette... Et ce qu’en penses notre ami Viktor Dedaj.

En quelques chiffres, les Pandora Papers c’est :

  • 600 journalistes à travers le monde ;

  • 151 médias (journal / TV / Radio) issus de 117 pays travaillant ensemble ;

  • 3 téraoctets de données, provenants de 14 sociétés offshores qui offrent des services tout à fait légaux dans des paradis fiscaux (entre autres, Alemán, Galindo & Lee, Cordero.) ;

  • 12 millions de documents analysés ;

  • 27 000 sociétés offshores au total ;

  • 300 personnalités publiques épinglées ;

  • 35 chefs d’Etat épinglés ;

  • Plus de 11 300 milliards de dollars détenus dans des paradis fiscaux.

Les Pandora Papers, on n’a pas fini d’en parler. Une immense fuite de données vient de révéler les noms de nombreuses personnalités utilisant des paradis fiscaux pour blanchir de l’argent ou ne plus payer d’impôts, et la liste est longue.

Et,pourtant, d’après John Pilger [ 1 ] on n’y trouve aucun américain du nord ! À qui profite le crime ?

L’ICIJ est soutenu par la Fondation Ford, Georges Soros et a des liens avec l’USAID et le Département d’État. CQFD


11 300 milliards de dollars ? Ça vaut même pas la peine d’en parler

Extraits d’un article de Mathilde LE PETITCORPS dans « Ouest France » (Quand on trouve du bon dans un quotidien, autant le dire et apprécier).

Érit en chiffres, le nombre de zéros donne un peu le vertige : 11 300 000 000 000 dollars. C’est le montant estimé des sommes mises à l’abri dans des paradis fiscaux, selon les Pandora Papers, enquête menée par le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ).
C’est 98 fois plus cher que le coût total de l’ISS, la Station spatiale internationale, c’est 113 000 avions de ligne, 158 707 fois le prix du diamant le plus cher du monde, 131 fois le budget de l’éducation en France, 2 456 fois plus cher que les vaccins anti-Covid pour la Sécu…Cristiano Ronaldo devrait travailler 90 400 années pour gagner cette somme… Quant aux smicards français, ils devraient travailler 66 233 938 années pour y arriver…

Et maintenant vous avez le choix :

Soit on en fait quotidiennement des titres, des articles, des émissions, des débats, des reportages, des déclarations gouvernementales, des recueils du ressenti dans les rues.

Soit on fait urgemment, avec un vieux secret de polichinelle (l’Eglise et la pédophilie) des titres, des articles, des émissions, des débats, des reportages, des déclarations gouvernementales, des recueils du ressenti dans les rues. Et on n’a plus le temps de s’attarder sur les 11 300 000 000 000 dollars.

C’est bête, hein ?

Théophraste R. Auteur d’un opuscule (inachevé) : « L’art de la diversion, ou comment étouffer la colère sous la compassion ».

 

Outre que l'on a du mal à discerner qui est l'auteur de ce courriel (re-transmis par quelqu'un d'autre sans aucun commentaire ...) on a aussi du mal à cerner le véritable sens du message.

S'agit-il de dire que les "Pandora papers" sont une vaste fumisterie mise en scène par l'impérialisme américain ? C'est ce que suggère la première partie, qui se réfère à John PILGER (je reviendrai sur lui).

Ou bien de dire que (avec une répétition malheureuse due semble-t-il à un copier-coller malencontreux) on veut nous faire oublier l'ampleur des détournements fiscaux en nous parlant d'autre chose ? C'est ce que suggère la seconde partie signée "Théophraste R."

 

Concernant le 1er message, la lecture de la notice Wikipédia consacrée à John PILGER (appelée par la note (1).) est édifiante.

Ce journaliste américain qui prétend s'attaquer au "discours dominant" est en réalité un partisan non dissimulé de Bachar Al Assad et de Vladimir Poutine, qui pratique le négationnisme sur tous les méfaits de ses idoles. Une honte pour la profession !

Mais, nous prévient Wikipédia, il a ses fans sur les réseaux sociaux... Alors ...

 

En réalité les "Pandora papers" sont une belle entreprise de journalisme qu'on ne peut que saluer, et qui doit contribuer à la lutte incessante contre les paradis fiscaux et ceux qui les utilisent. Quant à la prétendue absence de nord-américains corrompus, elle insulte notre intelligence et le simple bon sens. Il suffit de consulter la notice Wikipédia "Pandora papers" pour le constater.

Par ailleurs, Bachar et Poutine sont des assassins sans scrupule et sans retenue qui devront répondre un jour de leurs crimes... tout comme d'autres chefs d'Etat qui se croient tout permis. Car le Droit international doit être le même pour tous.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article