Pourquoi j'arrête mon abonnement à l'Obs

Publié le par Henri LOURDOU

Pourquoi j'arrête mon abonnement à l'Obs

 

Fidèle abonné depuis 1 999, j'ai décidé de ne pas renouveler mon abonnement.

La raison en est l'éviction honteuse du directeur de la rédaction Mathieu Croissandeau, suite à la "une" du 11 janvier dernier (ci-après) . "Une" vertement critiquée par Jean Daniel (c'était son droit), mais dans laquelle, comme beaucoup d'autres lecteurs, je me suis pleinement reconnu.

Cette éviction silencieuse, suivant celle d'Aude Lancelin, dont les lecteurs de l'Obs n'ont eu connaissance qu'après la parution, et le succès, de son livre "Le monde libre", a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase.

"L'Obs", héritier d'un journal qui combattit courageusment, et à contre-courant, la guerre d'Algérie, réceptacle des débats de la "nouvelle gauche" des années 60 et post-68, n'est plus que la chambre d'écho d'une monarchie républicaine à bout de souffle. Grandi dans la lutte contre "le pouvoir personnel" gaulliste, il défend aujourd'hui révérencieusement le pouvoir personnel macronien. Et qui plus est sur un terrain moralement inacceptable : sa politique migratoire clairement contraire à toutes les valeurs égalitaires et universalistes de la gauche.

C'en est trop !

Je chercherai ailleurs, la presse qui porte aujourd'hui l'héritage humaniste et progressiste de feu le "Nouvel Observateur".

Pourquoi j'arrête mon abonnement à l'Obs

Publié dans politique, Immigration

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article