Va voter le 25 mai !

Publié le par Henri LOURDOU

 

Va voter le dimanche 25 mai :

pourquoi c'est important ?

 

C'est une élection à un seul tour pour élire les 751 députés qui vont siéger au Parlement européen pendant 5 ans.

En France, nos gouvernants ont choisi le scrutin proportionnel dans le cadre, depuis 2004, de 6 grandes circonscriptions. Notre circonscription Sud-Ouest regroupe Aquitaine, Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon, et aura, comme en 2009, 10 sièges.

 

A quoi sert le Parlement européen ?

Même si nos médias rendent très peu compte de leur activité, nos eurodéputés (du moins ceux qui font bien leur travail : c'est le cas des 2 députés Europe Ecologie, José Bové et Catherine Grèze) ne chôment pas.

Ils ont un rôle de contrôle et de co-décision sur les différentes directives européennes qui, une fois adoptées, doivent être transcrites par des lois nationales. Ils doivent également voter sur les traités internationaux signés par l'Union européenne.

C'est ainsi qu'ils ont repoussé, en juillet 2012, grâce en particulier à l'action des députés Verts, le traité "anti contrefaçon" Acta qui prévoyait un contrôle accru des grandes entreprises sur tous les échanges au nom d'un "droit d'auteur" étendu.

Voic ce qu'en dit Jan Philipp Albrecht, eurodéputé Vert d'Allemagne, 31 ans : "Depuis le traité de Lisbonne, le Parlement doit approuver les traités internationaux conclus par l'Union. Nous sommes parvenus à faire comprendre ce schéma. Le profond mouvement de contestation au sein de l'opinion a atteint le Parlement et débouché sur le rejet du texte. Pour moi, ça a été une révélation. Les choses dépendent de l'existence d'un public susceptible de s'intéresser à un sujet. Lorsque c'est le cas, on peut obtenir beaucoup. Plus que dans les Parlements nationaux."

 

La mécanique des décisions dans l'UE

Elle repose sur 3 piliers : la Commission (28 commissaires désignés par les 28 Etats et investis par un vote du Parlement), le Conseil (réunion des repésentants des 28 Etats) et le Parlement européen.

La Commission représente en principe l'intérêt général européen et doit faire des propositions de directives en ce sens : elle a un rôle décisif d'initiative. Malheureusement, depuis 2005 et la désignation de JM Barroso comme président de cette Commission, malgré le vote contre des députés Verts, elle se contente de suivre les laborieux compromis négociés entre gouvernements au Conseil.

Du coup, le Parlement peut difficilement exercer un rôle actif : il n'a en effet pas de pouvoir d'initiative, il ne peut donc guère exercer qu'un rôle de contre-pouvoir.

 

L'enjeu des élections du 25 mai

C'est tout d'abord de peser sur le choix du futur président de la Commission : pour la première fois, les différents partis peuvent désigner un candidat à cette présidence. Martin Schultz pour les socialistes et Jean-Claude Juncker pour le centre-droit sont les favoris. Mais les Verts européens présentent José Bové et Ska Keller, et ils auront leur mot à dire pour faire une majorité.

Cela étant, pour que le candidat de la majorité du Parlement européen soit retenu par le Conseil des 28 chefs d'Etat, il faudra que ce Parlement soit élu par un nombre suffisant de citoyens : là intervient votre rôle à vous électeurs !

L'autre enjeu est bien évidemment, que vous votiez pour les candidats Europe Ecologie afin de constituer une majorité favorable à une relance de l'Europe sur des bases démocratiques, sociales et écologiques, et, à tout le moins, de renvoyer au Parlement nos deux eurodéputés sortants, José Bové et Catherine Grèze !

Publié dans Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article