L'Europe véritable enjeu

Publié le par Henri LOURDOU

 

L'Europe véritable enjeu de politique intérieure

 

Alors que seuls s'emparent du projet de traité européen sur le pacte budgétaire les organisations syndicales et les anciens tenants du « non de 2005 » des deux bords, il devient vital de mettre en avant des positions alternatives qui ne sont pour l'heure pas assez portées par les écologistes en général, et Eva Joly en particulier.

 

La solution à la crise financière, économique, sociale et environnementale globale que nous connaissons passe par un pas en avant, et non en arrière, dans la construction européenne.

 

Il s'agit bien de créer les conditions d'une transition écologique de l'économie et de la société par un pacte d'investissement européen et non par une politique d'austérité punitive et aveugle telle que préconisée par les droites européennes.

 

Créer un gouvernement européen démocratique est bien l'enjeu, en faisant de la BCE un instrument de cohésion sociale par l'investissement, avec un vrai budget européen, alimenté par un impôt européen, de vraies priorités européennes et donc un vrai débat politique européen.

 

Au lieu de cela on nous propose des négociations en catimini ou des référendums nationaux qui ne répondent pas au vrai enjeu : construire une vraie réponse à la crise.

 

De ce point de vue, reprendre la vieille recette du « non » de 2005 ne peut aboutir qu'au même résultat : un recul dans l'intergouvernemental frileux et nationaliste, au lieu d'une avancée vers le débat européen démocratique auquel nos peuples ont intérêt.


 

Sortons du pré carré national, faisons de l'Europe un vrai sujet de politique intérieure !

 

Voir sur le sujet le dernier livre de Michel AGLIETTA : "Zone euro, Eclatement ou fédération", Michalon, 188 p, 15€), et le propos peu enthousiaste mais lucide d'André ORLEAN, "économiste atterré" :"J'ai peur que nous n'ayons d'autre choix que de faire émerger une politique européenne" ("Le Monde", supplément Culture-Idées du 21-1-12, p 6)

Publié dans Verts et EELV

Commenter cet article