Pour la mémoire de Marc BLOCH l'Européen

Publié le par Henri LOURDOU

Pour Etienne BLOCH

Lettre au "Monde" du  11-10-99.

 

Je suis outré de lire la réponse du quarteron de “nationaux-républicains” à l’utile mise au point d’Etienne BLOCH concernant la prétendue “fondation Marc BLOCH”.

Ces gens-là ne manquent pas d’impudence : leur lecture de “l’étrange défaite” est singulièrement sélective et surtout hors contexte . Contre quelle occupation étrangère nos “nationaux-républicains” prétendent-ils entrer en “résistance”(et avec quels risques ?)? Poser la question, c’est déjà y répondre. Juste un point pour illustrer l’imposture intellectuelle : relisez-donc la postface de Bloch sur la réforme de l’éducation. Comment ne pas voir qu’elle se situe aux antipodes des positions actuellement défendues par le courant “national-républicain” et fait de Marc Bloch un allié des “pédagogues” tant décriés par les tenants de “l’école républicaine”(ou prétendus tels : cette annexion de la République fait partie de l’imposture)?

Par ailleurs, on est tenté de rire devant l’argument du soi-disant pluralisme de ce courant : si ses tenants sont bien issus de divers horizons, leur pensée est clairement univoque. Il n’est qu’à lire leur organe quasi-officiel qu’est l’hebdomadaire “Marianne” et les prises de position de leurs porte-paroles les plus connus (on glissera pudiquement sur le Kosovo...).

Enfin, Etienne Bloch a tout-à-fait raison de rappeler l’engagement pro-européen de Marc Bloch, qui le situe, là aussi, à l’exact opposé de nos “nationaux-républicains”.

Pour toutes ces raisons, merci encore à Etienne Bloch pour sa défense intransigeante et fondée de la mémoire intellectuelle de Marc Bloch.

Publié dans Europe

Commenter cet article