"6-4"

Publié le par Henri LOURDOU

"6-4"

"6-4"

 

Ce ne sont que deux chiffres, dont la lecture en français donne "4-6" pour "4 juin".

L'article du "Monde" dont le titre est rappelé ci-dessus nous dit que certains Hongkongais les ont simplement écrits "sous toutes les déclinaisons imagées et symboliques possibles, sur leurs interrupteurs électriques, de sorte que le fait d'allumer ou d'éteindre la lumière devienne un acte de mémoire du 4 juin (1989)."

Cela afin de pallier à l'interdiction par le Parti Communiste Chinois de toute manifestation publique en souvenir des massacres de la place Tiananmen.

Si la répression a envoyé aujourd'hui en prison "95% des élus et des représentants de l'opposition", le peuple de Hong-Kong reste massivement mobilisé pour la démocratie et les droits humains. Et donc "le gouvernement est loin d'avoir gagné son pari d'écraser par la force la moindre objection ou dissidence."

Continuons à soutenir les démocrates hongkongais et les dissidents de Chine continentale !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article