Cambadélis, la primaire et nous

Publié le par Henri LOURDOU

Contribution au débat interne à EELV

J'ai pris le temps de la réflexion avant de réagir à la proposition de Cambadélis.

Je vous renvoie à l'interview de Hulot dans Libé du lundi 13-6 : il déclare "je choisirai une option à l'automne et, qui sait, peut-être bien avant."

Je crois qu'il a intérêt à "sortir du bois" en effet bien avant. Et qu'il faut lui faire savoir dès aujourd'hui que nous le soutiendrons, et comment, s'il le fait.

L'enjeu est clair : il s'agit de sauver la France de l'Extrême-droite et de ses idées relayées en tout ou partie par LR, la fraction vallsiste du Ps et la fraction souverainiste de la gauche protestataire.

Pour cela il lui faudra constituer une majorité très large allant de l'extrême-gauche au centre. Et dépasser les partis existants tout en s'appuyant dessus. Une majorité écologique, sociale, européenne et mondialiste.

Il doit réaliser Mitterrand 1965 et Europe Ecologie 2008 à la puissance 2. Car il lui faudra une majorité parlementaire dans la foulée : elle devra à mon avis se préparer en amont par un processus d'investiture de candidat-e-s. A minima un comité national composé d'une majorité de "sages" (je pense à des gens comme Dany Cohn-Bendit, Martine Aubry, Thomas Piketty, Bernard Thibaud, Edgar Morin, ....) et d'une minorité de représentants des appareils partisans (EELV, PS, PRG, ND, UDE, PCF...). Il serait plus opérant de constituer des consultations locales ouvertes aux citoyens de désignation des candidat-es : dans l'esprit d'écarter tous les cumulards dans le temps, les mandats et les médias (souvent ils cumulent les 3) pour renouveler profondément la représentation.

En tout cas il faut bousculer les appareils et refuser de se soumettre à leurs agendas : c'est le bilan que l'on peut tirer de l'échec de la "primaire ouverte"...

Donc camarade Cambadélis, c'est niet ! Et "Au secours, Obi Wan Hulot, vous êtes notre seul espoir..."

Réinventer le progrès social

Le manifeste soutenu par 300 chercheurs du monde entier publié par "Le Monde" du 2 juin 2016 est à prendre à sa juste mesure.

http://lautjournal.info/20160602/manifeste-pour-le-progres-social

 

Il s'agit d'un événement fondateur qui entre en résonance avec nos impasses politiques.

Voici qu'un réseau mondial de chercheurs, parrainé par un comité présidé par Amartya Sen et comportant des personnalités venues des USA, d'Europe (RU, Allemagne, France et Suède), d'Asie (Inde, Sri Lanka) et d'Afrique (Tunisie, Mali) nous dit que le progrès social est possible à l'échelle mondiale, et qu'il faut offrir aux politiques les instruments intellectuels leur permettant de le mettre en oeuvre.

C'est le travail qu'il ont décidé d'engager, car, constatent-ils comme nous : "les mouvements protestataires qui secouent les élites dans les pays développés (Occupy, Indignados, Nuit Debout) ou renversent les dictatures dans les pays émergents ("printemps arabes") buttent eux-mêmes sur la difficulté de trouver des idées porteuses et rassembleuses, et de former des structures organisées autour de programmes charpentés. Il y a une pénurie d'alternatives, et les politiciens qui surfent sur la colère populaire ne font qu'exploiter l'instabilité sans apporter de perspectives sérieuses."

Publié dans unir les gauches

Commenter cet article