Pepda contre Pegida : soutenons DiEM25

Publié le par Henri LOURDOU

Pepda* contre Pegida

*Patriotes européens pour la démocratie et l'accueil

Vous avez tous entendu parler de Pegida, ce mouvement anti-migrants né à Dresde en Allemagne. Son acronyme signifie "Patriotes européens contre l'islamisation de l'Allemagne", et il a tenté d'essaimer partout en Europe. C'est par exemple sous l'étiquette "Pegida" qu'une manifestation a été interdite à Calais, avec l'interpellation grandguignolesque du général en retraite Piquemal.

Il est temps que se manifestent les vrais patriotes européens : non pas ceux qui appellent au repli derrière les frontières nationales des Etats constitués, mais ceux qui aspirent à un véritable Etat européen fondé sur la démocratie et les valeurs qui lui sont attachées, dont celle de l'accueil des réfugiés.

Un appel récemment lancé dans une indifférence condescendante de la part des médias dominants et des "décideurs" peut permettre de commencer à les rassembler: c'est l'appel du DiEM25, le "Mouvement pour une démocratie en Europe en 2025".

Voici un extrait de son Manifeste :

Manifeste pour démocratiser l’Europe

(...)

Nous constituons DiEM25 pour passer d’une Europe du « Nous les gouvernements » et du « Nous les technocrates » à une Europe du « Nous les peuples européens ».

Nous avons quatre principes :

  • Aucun peuple européen ne peut être libre tant que la démocratie d’un autre est violée.

  • Aucun peuple européen ne peut vivre dans la dignité tant qu’un autre en est privé.

  • Aucun peuple européen ne peut espérer la prospérité si un autre est précipité dans l’insolvabilité et la dépression permanentes.

  • Aucun peuple européen ne peut se développer sans biens élémentaires pour ses citoyens les plus modestes, développement humain, équilibre écologique et détermination à s’affranchir totalement des énergies fossiles dans un monde qui change ses modes de fonctionnement – et pas le climat de la planète.

Nous nous inscrivons dans une magnifique tradition d’Européens en lutte au fil des siècles contre la « voix de la sagesse » qui leur disait : la démocratie est un luxe et les faibles subissent ce qu’ils doivent.

Dévoués à nos principes par le cœur, l’esprit et la volonté, et déterminés à faire une différence, nous déclarons ce qui suit :

Notre engagement

Nous appelons les Européens à nous rejoindre immédiatement pour créer le mouvement européen DIEM25 en vue de :

  • démocratiser l’Union européenne ;

  • mettre fin à la réduction de toute relation politique à des rapports de force camouflés en décisions purement techniques ;

  • soumettre la bureaucratie de l’Union européenne à la volonté des peuples souverains d’Europe ;

  • démanteler la priorité permanente du pouvoir des grandes entreprises sur la volonté des citoyens ;

  • repolitiser les règles qui gouvernent notre marché unique et notre monnaie commune.

Nous estimons que le modèle des alliances boiteuses entre partis nationaux au Parlement européen est obsolète. Le combat pour la « démocratie par la base » (au niveau local, régional ou national) est nécessaire, mais il reste insuffisant s’il est mené sans stratégie internationaliste en vue d’une coalition paneuropéenne pour démocratiser l’Europe. Les démocrates européens doivent d’abord s’unir, forger un programme commun, et ensuite trouver comment faire le lien avec les collectivités locales et au niveau régional et national.

Nous venons de toutes les régions du continent, et nous sommes unis par nos différences de cultures, de langues, d’accents, d’affiliations politiques, d’idéologies, de couleurs de peau, d’identités sexuelles, de confessions et de conceptions de la société idéale.

Notre objectif suprême, démocratiser l’Union européenne, est indissociable de l’ambition de promouvoir l’autogouvernement (économique, politique et social) sur le plan local, municipal, régional et national ; d’ouvrir grand les portes des lieux de pouvoir à la population ; de faire cause commune avec les mouvements sociaux et civiques ; et d’émanciper les autorités publiques, à tous les niveaux, du pouvoir des bureaucraties et des grandes entreprises.

Nous sommes inspirés par une Europe de la Raison, de la Liberté, de la Tolérance et de l’Imagination, rendue possible par une Transparence exhaustive, une Solidarité réelle et une Démocratie authentique.

Nous voulons :

  • Une Europe démocratique où toute autorité politique vient des peuples souverains d’Europe.

  • Une Europe transparente où toute prise de décision a lieu sous le regard des citoyens.

  • Une Europe unie dont les citoyens ont autant en commun dans l’espace transnational que national.

  • Une Europe réaliste qui entreprend des réformes démocratiques radicales mais réalisables.

  • Une Europe décentralisée qui se sert du pouvoir central pour maximiser la démocratie à tous les niveaux : lieux de travail, villes, agglomérations, régions et États.

  • Une Europe pluraliste des régions, des ethnies, des confessions, des nations, des langues et des cultures.

  • Une Europe égalitaire qui célèbre la différence et met fin à la discrimination de genre, de couleur, de classe ou d’orientation sexuelle.

  • Une Europe cultivée qui mobilise la diversité culturelle de sa population et œuvre à promouvoir son héritage inestimable, mais aussi le travail des artistes, musiciens, écrivains et poètes dissidents de l’Europe.

  • Une Europe sociale qui comprend que la liberté ne suppose pas seulement d’être affranchi des ingérences mais aussi de disposer des biens élémentaires qui libèrent du besoin et de l’exploitation.

  • Une Europe productive qui oriente l’investissement en vue d’une prospérité verte et partagée.

  • Une Europe durable qui vit dans la limite des moyens de la planète, en réduisant au minimum son impact environnemental et en laissant le plus possible d’énergie fossile sous terre.

  • Une Europe écologique engagée dans une authentique transition verte au niveau mondial.

  • Une Europe créative qui libère la puissance innovante de l’imagination de ses citoyens.

  • Une Europe technologique qui met les technologies nouvelles au service de la solidarité.

  • Une Europe consciente de son histoire qui se cherche un bel avenir sans esquiver son passé.

  • Une Europe internationaliste qui traite les non-Européens comme des fins en soi.

  • Une Europe pacifique qui pratique la désescalade des tensions à l’Est et en Méditerranée, en faisant barrage aux sirènes du militarisme et de l’expansionnisme.

  • Une Europe ouverte qui est sensible aux idées, aux personnes et aux inspirations venues du monde entier, parce qu’elle comprend que les barrières et les frontières sont des signes de faiblesse qui répandent l’insécurité au nom de la sécurité.

  • Une Europe libérée où le privilège, le préjugé, la misère et la menace de la violence s’estompent, si bien que les Européens seront moins voués à des rôles stéréotypés dès la naissance, jouiront de chances égales de développer leurs potentialités et seront libres de choisir davantage leurs partenaires dans la vie, au travail et dans la société.

Carpe DiEM25 www.diem25.org

Commenter cet article